Lettre de candidature

Le 10 novembre 2017
Mme Johanne Fortin
Directrice du Secrétariat des instances

C’est avec enthousiasme que je vous soumets ma candidature au poste de Doyen de la Faculté des sciences. Depuis 1984, je fais partie de la collectivité de l’UQAM en tant que, selon les époques, diplômé (Bac et Maîtrise), auxiliaire d’enseignement, chargé de cours, professionnel de l’informatique et finalement, depuis 2001, comme professeur au Département d’informatique. Ce parcours plutôt atypique m’a permis, en plus de 30 ans, de bien connaître les rouages de l’UQAM, les personnes au sein de l’administration et des Services, la Faculté des Sciences sous plusieurs angles et de participer à son développement et à son excellence.

Depuis mon entrée en fonction à titre de professeur, je me suis investi à la formation et à l’encadrement d’étudiantes, étudiants aux cycles supérieurs via des projets en génie logiciel et en informatique.  J’ai été aussi très actif dans le développement de cours de premier cycle, dans la mise à jour de programmes tant au premier cycle qu’au deuxième cycle afin que le département d’informatique offre des programmes et un enseignement de qualité aux étudiantes, étudiants qui ont choisi l’UQAM pour leur formation.  Cette implication substantielle et constante m’a valu la reconnaissance des étudiantes, étudiants en recevant, au fil des ans, plusieurs mentions d’excellence pour la qualité de mon enseignement. La Faculté des sciences ainsi que l’UQAM ont reconnu cette excellence en enseignement et en développement académique en me décernant plusieurs prix. De plus, j’ai fait preuve d’implication active dans de nombreux comités aux niveaux institutionnel, facultaire et départemental.

En tant que Vice-doyen aux études depuis 2013, j’ai eu l’opportunité de poursuivre mon implication dans le développement des programmes en conseillant, en encourageant et en soutenant mes collègues des différents départements et de l’Institut dans l’avancement de leurs projets respectifs jusqu’à leur approbation par les instances.  J’ai consolidé le Centre de services aux étudiants de 1er cycle de la Faculté, ainsi que la mise en place du Service des stages facultaires qui offrent des services de première ligne aux étudiantes, étudiants de plusieurs programmes. De plus, j’ai soutenu le projet d’offrir les portes ouvertes au campus scientifique qui connait un succès croissant au fil des ans. Cet événement permet aux candidates, candidats de visiter nos lieux d’études et de recherche tout en échangeant avec des professeures, professeurs et étudiantes, étudiants de nos programmes, et des représentants sur place du service de l’admission.

Dans mon rôle de Vice-doyen aux études, je représente la Faculté des sciences, ses particularités et les préoccupations de la collectivité aux différents comités et instances de l’UQAM. Que ce soit, entre autres, pour les enveloppes de charges, pour l’ajustement du seuil au test de français international (TFI) pour les programmes de 1er cycle ou l’ajout au Règlement no.8 d’une précision afin que les étudiantes, étudiants effectuant un passage accéléré au doctorat puissent se voir reconnaître les articles réalisés durant les études de maitrise, les particularités et les préoccupations des sciences sont présentées et défendues.

J’envisage le mandat de Doyen dans une perspective où le décanat agit en tant que plateforme de conseil, de soutien et de coordination des activités et des ressources communes afin de permettre aux départements, à l’Institut et aux unités de recherche de poursuivre leurs activités et leurs développements, tout en respectant leur autonomie. Le décanat doit également promouvoir l’innovation et le rayonnement tant en enseignement qu’en recherche.

Au niveau des études, je souhaite que le décanat poursuive ses activités intensives de recrutement, principalement les efforts déjà fournis pour convertir les offres d’admission en inscription. Depuis 2 ans, j’ai priorisé ce volet afin de maintenir nos effectifs étudiants dont dépendent plusieurs activités fondamentales des départements et de l’Institut. Ces efforts ont déjà permis de stabiliser et voir même d’augmenter les inscriptions dans les programmes. Je souhaite également encourager le développement des programmes afin que les étudiantes, étudiants reçoivent toujours une formation de pointe. Déjà plusieurs modifications récentes ont eu un effet fort positif, par exemple le bac en systèmes informatique et électronique. De nombreux défis restent encore à être relevés.

Au niveau de la recherche, la Faculté des sciences est un acteur majeur de la recherche à l’UQAM. Je considère que le décanat doit fournir aux chercheures, chercheurs un milieu favorable à leur développement, à la réussite de leurs projets et à leur rayonnement. Pour ce faire, un appui financier aux projets et aux étudiantes, étudiants est requis, de même qu’un soutien à la rédaction de demandes complexes de subventions, en offrant l’aide de professionnelles, professionnels chevronnés. Le décanat doit offrir un milieu favorisant les initiatives innovantes et structurantes, et les outils pour les réaliser. Le décanat doit favoriser le développement de plateformes technologiques afin de favoriser la mise en commun de ces ressources matérielles et du soutien technique. Le décanat doit poursuivre son aide à favoriser l’intégration des nouvelles professeures, nouveaux professeurs dans le démarrage de leur nouvelle carrière. Je considère également important de mettre en place des moyens au niveau des communications afin de faire mieux connaitre tant nos programmes que les réalisations de nos chercheures, chercheurs et de nos étudiantes, étudiants.

Il est primordial que la Faculté se dote d’un nouveau plan stratégique pour les 5 prochaines années. Ce plan, conçu suite à une consultation de tous les groupes de la collectivité des sciences, reflètera les aspirations, les orientations et les projets de la collectivité des sciences.

Voilà, brièvement, des orientations, entre autres que je compte donner au décanat afin d’être le porteur des projets de la Faculté vers l’administration centrale.  Mon parcours uqamien m’a apporté une grande connaissance de l’institution et aussi à m’impliquer d’une façon majeure dans une multitude de projets.  Dans mon travail, je suis reconnu pour faire preuve de rigueur, de jugement, d’écoute et d’équité. Je serais honoré et grandement motivé que les professeures, professeurs, les chargées, chargés de cours, les étudiantes, étudiants et les employées, employés de la Faculté des sciences m’accordent leur confiance afin que je puisse poursuivre le développement de la Faculté des sciences.

Bien cordialement

Normand Séguin
Doyen intérimaire
Faculté des sciences